Acupuncture

Je vous propose de découvrir l'une des nombreuses facettes

de la médecine chinoise avec les bienfaits de l'acupuncture.

L'ACUPUNCTURE traite les pathologies suivantes:


lombalgie aiguës et chroniques, sciatalgies, arthrose du genou
et de la hanche, contractures musculaires, claquages
musculaires, tendinites du tendon d'achille, épicondylite,
entorses articulaires, pubalgies, syndrome cervical, douleurs
après opérations des articulations,maux de tête,traitements de la migraine etc
.

traitements divers pratiqués au cabinet-favrat,toutes les images ont été prisent au cabinet,merci aux modèles Romain C-T et J-L C pour la patience devant l'objectif.

Acupuncture : les énergies traditionnelles

Les foyers d'énergie



Lorsqu'il est fait mention de vide ou de plénitude, on sous-entend "d'énergie".
Cette notion d'énergie demande à être définie. Voyons donc ce qu'en dit la Tradition lorsque les Trois Foyers (d'énergie) sont évoqués.
Le rôle du foyer supérieur est d'assimiler l'énergie de l'air absorbée au niveau des poumons :
• "Par les narines et les poumons, l'organisme puise l'énergie du ciel".(Neï-Ting : Linn-Tchrou, chap. 56)
• "Le poumon dirige toutes les énergies du corps, il correspond à l'énergie du ciel".(Neï-Ting : Linn-Tchrou, chap 60)

Le rôle du foyer moyen est "d'extraire et d'assimiler l'énergie des aliments grâce aux organes contenus dans ce foyer. Il laisse de côté les déchets qui seront éliminés".(Neï-Ting : Linn-Tchrou, chap 18).

Les énergies de l'air et des aliments se mélangent pour former l'énergie essentielle ou énergie Tsong.

La traduction de l'idéogramme Tsong a donné l'appellation usuelle d'ancêtres alors que la formation de cette énergie n'a rien à voir avec un héritage ancestral.
• "La vie est engendrée par la réunion de l'énergie de la terre avec celle du ciel. La vie conserve l'essence de cette combinaison. Cette essence est composée de deux éléments, dont l'un provient du cosmos (air) tandis que l'autre provient des aliments (c'est-à-dire la terre)". (Neï-Ting : Linn-Tchrou, chap. 8)
• "L'énergie vient de l'estomac, de celui-ci elle passe aux poumons pour alimenter les cinq organes et les six entrailles" (...)"Le sang et l'énergie sont de même origine, ils ne diffèrent que par le nom qu'on leur donne".(Neï-Ting : Linn-Tchrou , chap. 18).

Remarquer ce qui est dit :

le sang et l'énergie sont de même origine,
ils ne diffèrent que par le nom qu'on leur donne !

La formation de l'énergie essentielle se fait au niveau de l'intestin grêle :


"l'intestin grêle reçoit les matières nutritives qui vont passer dans les douze méridiens".(Neï-Ting : Linn-Tchrou, chap. 40).
• Voici donc une description précise de l'énergie qui circule dans les méridiens pour alimenter les organes et les entrailles.
Le terme d'énergie est judicieusement choisi puisqu'il renferme l'idée du mélange du carburant et du comburant nécessaires aux besoins fonctionnels vitaux élémentaires (ce terme contient en lui-même le principe des éléments).

Les courants d'énergie

Cette énergie, nous dit la Tradition, est épurée et dynamisée par l'énergie originelle Yuen-Tchi qui monte du foyer inférieur.
Il y a donc deux courants d'énergie:
• "De l'intérieur vers l'extérieur, c'est l'énergie ancestrale Yuen-Tchi ; de l'extérieur vers l'intérieur, provenant de l'environnement, c'est l'énergie essentielle, formée de l'énergie de l'air et des aliments."(A. Faubert)



Ce mélange des trois énergies circule dans le Vaisseau central Tchong Mo.

Il prend sa source dans la cavité pelvienne, descend et émerge au périnée.

Une branche monte à l'intérieur du rachis, la branche superficielle se divise en deux et coïncide avec le méridien des reins, de 11 R à 21 R, puis court des deux côtés de l'abdomen jusqu'à la gorge, entoure les lèvres et se distribue aux méridiens en énergie Yong et en dehors des méridiens en énergie Wei.
• "L'énergie ancestrale de Tchong Mo circule à la fois avec les énergies Yong et Wei. Les énergies matérielles sont représentées par le sang, les énergies immatérielles par l'énergie. Le méridien Tchong Mo débute aux parties génitales, il s'élève vers le haut du corps, circule à l'extérieur du corps, se disperse sur la poitrine. Il circule également dans les méridiens, passe dans les artères, que l'on sent battre à côté de l'ombilic". (Neï-Ting : Linn-Tchrou, chap. 62)
• "Le méridien de Tchong-Mo transporte le mélange des énergies (essentielle et originelle), soit : chaleur et nourriture".(A. Faubert)
"Quand l'énergie et le sang du méridien de Tchong-Mo sont en équilibre, la température du corps est normale".
(Neï-Ting : Linn-Tchrou, chap. 65).

Ceci implique un rôle sur le système thermorégulateur de l'organisme
• "L'énergie du Tchong-Mo, après avoir alimenté les organes et les entrailles, diffuse le surplus de son énergie dans les poumons et se libère sous forme d'énergie Yong [nourricière] et d'énergie Wei [défensive]".(A. Faubert)

Cette énergie vitale essentielle n'a donc rien de si mystérieux et je me demande pourquoi bon nombre d'acupuncteurs continuent à l'entourer d'ésotérisme alors que la Tradition la définit aussi clairement.

En revanche, les textes traditionnels concernant l'énergie originelle, issue du foyer inférieur, ne sont pas très explicites. Il s'agirait de "chaleur" ou "de bagage génétique" suivant les auteurs contemporains.
Peut être, s'agit-il d'hormones circulantes (testostérone, progestérone) si l'on tient compte du fait que le méridien Tchong Mo débute aux parties génitales.
Nous savons tous que l'énergie se transforme en travail et en chaleur.
Chaque organe, chaque viscère et chaque muscle, par le travail qu'il produit à partir de l'énergie qu'il consomme, produit également de la chaleur.
Cette chaleur est en partie conservée par besoin vital et le surplus est évacué vers l'extérieur par la peau et les poumons, le tout régi par le système de thermorégulation.

Métabolisme de l'énergie

La matière vivante est un système thermodynamique instable qui ne peut se maintenir sans un apport continu d'énergie. Elle effectue en outre des opérations variées, mouvements, synthèses chimiques, transports de substance en sens opposé aux gradients de concentration, toutes activités qui ne peuvent avoir lieu sans dépense d'énergie. Cette énergie est également nécessaire aux organismes à sang chaud pour maintenir la température de leurs corps. Elle est produite par la dégradation des aliments qui consiste essentiellement en l'oxydation des substances organiques, aboutissant à la production de dioxyde de carbone et d'eau. L'oxydation complète d'une mole de glucose produit environ 686 kCal d'énergie libre. Les tissus physiologiquement peu actifs présentent en général une faible activité métabolique.

C'est le cas des glandes et muscles au repos, ainsi que des tissus de soutien (tissus conjonctif, os) ou ceux qui, comme le tissus adipeux, servent à stocker un matériel métaboliquement inerte. Le premier stade de l'utilisation des aliments, que ce soit pour produire de l'énergie ou pour tout autre but, consiste en une scission hydrolytique des macromolécules en unités plus petites, un processus communément appelé digestion. Au point de vue biologique, c'est une solubilisation des aliments, condition préalable et nécessaire à leur résorption dans l'intestin.
Des processus très semblables à la digestion intestinale ont lieu dans la plupart des tissus, lorsque des substances de réserve sont mobilisées comme source d'énergie. Les hexoses formés dans le tube digestif durant la digestion sont absorbés et atteignent les différents tissus par l'intermédiaire du courant sanguin.